> >
 
Rechercher
  • Wilgens Sterling

Kailash : le temple taillé dans un bloc de pierres

L’imagination des architectes et ingénieurs du passé était très poussée. Le cas du temple appelé Kailasa, situé à Mumbai, en Inde est un exemple capable de montrer à quel point les oeuvres des civilisations anciennes peuvent nous étonner. Au cas où vous n'en auriez jamais entendu parler, il s'agit d'une immense structure dédiée au dieu hindou Shiva et sculptée au VIIIe siècle, pendant la dynastie Rashtrakuta, dans un énorme bloc de pierre.


Plus précisément, le temple mesure 30 mètres de haut et occupe une superficie de 82 mètres sur 46 mètres. Il a été taillé dans une partie solide du flanc d'une falaise et se compose d'un travail si impressionnant que de l’avis de certaines personnes sa réalisation serait l’oeuvre d’une civilisation extraterrestre.

Cependant, Reuben Westmaas de Curiosity, les constructeurs du temple étaient en réalité des Terriens – puisque les Indiens qui ont sculpté le Kailasa maîtrisaient depuis longtemps la technologie nécessaire pour le façonner. Mais cela ne rend pas le travail qu'ils font moins extraordinaire ! Pour commencer, au lieu de commencer à se frayer un chemin dans la roche du côté de la pente, les constructeurs ont commencé les travaux par le haut, c'est-à-dire du toit à la base.


Selon Ruben, les ouvriers ont sculpté le temple à l'aide de ciseaux et de marteaux et ont sculpté le Kailasa du haut de la falaise vers le bas. Ainsi, ils ont d'abord créé les plafonds complexes, ornés de figures sans fin sculptées dans la pierre, en passant par les colonnes qui supportent le poids de la structure, se terminant par les nombreuses sculptures que l'on peut voir sur place.

Au final, on estime qu'environ 2,4 millions de tonnes cubes de roche ont été retirées lors de la construction de Kailasa. Et vous savez ce qu'il y a d'autre? Cette structure est située dans un complexe où il y a 34 temples et n'en est « qu'un » parmi tous. À tel point que Kailasa est répertorié sur le site simplement sous le nom de « Cave 16 ».

Une autre curiosité fascinante est que, comme nous l'avons mentionné au début de l'article, le Kailasa est dédié à une divinité hindoue, non ? Car de nombreux autres temples du même complexe sont dédiés aux croyances bouddhistes et jaïnes, ce qui montre que le site est un énorme exemple de tolérance religieuse.

 

14 vues0 commentaire

POSTS RÉCENTS