> >
 
Rechercher
  • Wilgens Sterling

Ilha dos Amores, une île à la fois secrète et paradisiaque

Dans la commune de Castelo de Paiva, à la confluence des fleuves Paiva et Douro, se cache l'Ilha dos Amores. Ce morceau de terre, à moins de 60 kilomètres de Porto, au Portugal, est également connu sous le nom d'Ilha do Outeiro ou Ilha do Castelo. Le comté où il se trouve a reçu son nom précisément à cause de la découverte des ruines du château qui s'y trouvait autrefois.

Une légende nourrie par les habitants raconte l'histoire d'un amour interdit entre un jeune fermier et une noble au sang bleu dont les amours étaient contrôlées par son père autoritaire. Selon cette histoire, un jour, un noble a demandé la main de la jeune fille et le fermier a eu le cœur brisé à l'idée de perdre l'amour de sa vie. Le mariage de convenance était une coutume à l'époque. Dans un acte de folie, le paysan a décidé de prendre des mesures extrêmes. Lorsqu'il a vu l'aristocrate se promener le long des rives du Douro, il l'a tué puis l'a jeté dans le fleuve pour effacer toute trace du crime.

Craignant d'être découvert et sachant qu'il serait le suspect numéro un du meurtre, il s'est caché sur la petite île déserte. Quelque temps plus tard, le garçon a commencé à concevoir un plan pour kidnapper sa petite amie et l'emmener avec lui sur l'île. Mais lorsque le couple a traversé la rivière dans un petit bateau vers cette cachette, une tempête s'est formée et la rivière a avalé le bateau où se trouvaient les deux. On dit que c'est l'esprit du noble qui a vengé sa mort. C'est ainsi qu'est né le nom d'Ilha dos Amores.

Mythes mis à part, la situation géographique de l'île, surtout à l'époque romaine et au Moyen Âge, fait qu’elle était d'une importance stratégique énorme. Il existe un document de 1107 qui fait référence au port primitif de Paiva et aussi des traces d'une tour défensive du XIIe siècle.

Selon le site Internet de la municipalité de Castelo Paiva, Ilha dos Amores était un lieu de culte à l'époque médiévale et possédait même une chapelle dédiée à São Pedro.

« On peut observer les ruines de cet ermitage sur l'île. Elle aurait été construite au XVe siècle et a retrouvé le jour, après les fouilles archéologiques menées en 1998, qui ont mis ses ruines à découvert ».

Bien qu'elle soit connue pour une romance tragique, elle continue d'attirer de nombreux couples. Certains d'entre eux se sont même mariés en cachette sur cette île. Avec plus ou moins de romantisme, c'est aussi une destination pour de nombreux jeunes qui pratiquent des sports nautiques ou qui aiment camper en vacances.

 


6 vues0 commentaire

POSTS RÉCENTS

 
>