> >
 
Rechercher
  • Wilgens Sterling

Angkor Wat : le plus grand temple du monde



En 1858, le naturaliste français Henri Mouhot a « découvert » les ruines

d'Angkor Wat au milieu de la dense forêt cambodgienne. Dans

son journal de voyage, il décrivait une construction « plus grande que toutes celles laissées par la Grèce ou Rome ». Il considérait Angkor Wat comme "un rival du Temple de Salomon et conçu par un ancien Michel-Ange".

L'Angkor Wat est la principale attraction touristique du Cambodge. Situé à seulement quelques kilomètres de la ville de Siem Reap, le temple d'architecture khmère remonte au XIIe siècle et constitue l'un des trésors archéologiques les plus importants au monde. Angkor Wat a été déclaré site du patrimoine mondial en 1992 et a été l'un des finalistes du concours des sept nouvelles merveilles du monde.


D'abord construit comme un temple hindou, Angkor Wat est devenu plus tard un bouddhiste. Il est considéré par beaucoup comme le plus grand édifice religieux du monde et, contrairement aux autres temples d'Angkor, il n'a jamais été abandonné. Vous pouvez voir de nombreux moines bouddhistes s'y promener. Entouré d'un canal de forme rectangulaire, le temple présente de hautes to

urs (la plus haute mesure 55 mètres de haut) et des œuvres d'art complexes en haut-relief. Son design est même présent sur le drapeau du pays.

En plus d’être l'une des merveilles architecturales du monde, Angkor Wat est aussi le plus grand complexe religieux du monde ! Couvrant 400 kilomètres carrés, le parc archéologique est un héritage de l'empire khmer, une civilisation qui a dominé une grande partie de l'Asie du Sud-Est entre le IXe et le XVe siècle après JC et a donné naissance au peuple cambodgien.


Il y a plus de 100 temples dans tout le complexe, qui impressionnent par leur somptuosité et leur degré de conservation. A Angkor Wat, ambition créative et dévotion spirituelle se mélangent. Là, tout est grandiose, comme les douves de 190 m de large qui l'entourent et les cinq belles tours sculptées, encore plus belles au lever et au coucher du soleil.

Les intérieurs attirent l'attention, composés d'un grand nombre de pièces, de galeries, de couloirs, de cours et d'e

scaliers - en plus des sculptures de dieux et de démons sur les murs. On estime qu'il existe au moins trois mille sculptures de ce type.

Les arbres d'Angkor Wat sont remarquables. Certains ont plus de 500 ans et leurs racines continuent de croître et de s'emmêler parmi les structures des temples locaux, volant la vedette.

Angkor Wat est pour ainsi dire le temple le plus grand et le mieux conservé de cette région archéologique.


Le site d’Angkor possède d’autres temples très connus. Celui de Ta Prohm, par exemple, est l'un des plus célèbres de la région, étant identifié à tort comme Angkor Wat. Fait intéressant, être l'un des temples les moins préservés l'a rendu très populaire. C'est parce que ses ruines sont couvertes de racines d'arbres, de mousses et d'autres plantes - un scénario très photogénique créé par la nature même qui a envahi l'endroit. Un autre temple important est celui du Bayon à Angkor Thom, caractérisé par d'immenses visages sculptés dans des tours de pierre.

Notons qu’un haïtien n’a pas besoin de visa pour visiter ce site au charme indescriptible car le Cambodge fait partie des pays n’exigeant pas de visa aux ressortissants d’Haïti. Il lui suffit d’avoir en sa possession un passeport valide.

 


22 vues0 commentaire

POSTS RÉCENTS

 
>